200 interventions en attente, en début d'après-midi, les pompiers de Charente avaient encore plus de 200 interventions en attente.
Un vignoble près de Macau dans le Médoc qui a été durement touché par l'épisode de grêle."On s'en sort plutôt bien car cela s'est passé la nuit, la veille d'un jour férié.Alain izmir grup escort Juppé, maire de Bordeaux, a témoigné son soutien aux habitants touchés par les intempéries."C'est irrégulier mais il y a des parcelles où il n'y a plus de feuilles sur les branches a indiqué un conseiller viticole de propriétés du Médoc, Antoine Médeville, du laboratoire Oenoconseil.Certains habitants font état de locaux inondés et de coupures d'électricité.A Cognac, les séquelles du coup de vent étaient visibles dans les rues avec de nombreux branchages, feuilles déchiquetées et tuiles cassées, rapidement nettoyés par les pompiers et les services techniques de la ville.Cet épisode orageux, s'il a été de forte intensité, a duré pendant une période plus courte que les intempéries qui avaient frappé la Gironde en juillet 2013.Intemperies, samedi, vers 13 h, un orage de grêle d'une forte intensité s'est abattu en Gironde, touchant certains secteurs et en épargnant d'autres.Une partie du vignoble a été durement touché.
La grêle, elle, a continué sa route vers le nord, en direction de la Charente-Maritime.
Aucune victime n'est à déplorer, des dégâts matériels sont recensés dans les vignes, les habitations et les commerces.Des viticulteurs qui ne souhaitent pas que le nom de leur propriété soit cité ont fait état de "feuilles déchiquetées" de "branches cassées".Le vignoble Bordelais pourrait mettre des années à sen remettre.A Bordeaux, les pompiers ont été submergés d'appels téléphoniques.Entre.000.500 hectares de vignes auraient été touchées directement.Sur les réseaux sociaux, on peut voir les photos de jardins girondins recouverts de gros grêlons. .Les dégâts sont notamment liés à des chutes d'arbres et de branches sur les toitures.Quelques boutiques du centre commercial Mériadeck de Bordeaux ont fermé leurs portes en raisons d'infiltrations.Les pompiers ont reçu 366 demandes d'intervention en Gironde, en lien avec les intempéries.





Selon lui, "il y a dû y avoir une sorte de tornade" car seulement un quartier de la ville proche de la gare a essuyé ce fort coup de vent.

[L_RANDNUM-10-999]