bordelique comment changer

Personnellement, jai une amie qui est ce quon appelle une personne bordélique et qui sassume en tant que telle.
Il faut alors faire du tri dans son passé, identifier ankara gay escort les émotions associées à certains évènements, explorer les traumatismes sil yen a afin de digérer le passé et repartir sur de bonnes bases pour vivre le présent et lavenir le plus sereinement possible."Le sol de ma chambre est un mille-feuille de vêtements, de classeurs, de bouquins et de DVD que je dois rendre depuis six mois à une copine!Dans ce cas, le bordel est un peu comme un doudou qui rassure et protège de toutes les angoisses quon peut avoir et qui sont souvent des angoisses infantiles.Finalement le fouillis comble le vide, satisfait le manque, réchauffe le coeur, console la solitude.On a peur dêtre seul.Ces personnes ne peuvent sempêcher de collectionner tout et nimporte quoi et sont incapables de jeter quoi que ce soit.Elle avait ensuite très rapidement retrouvé tous ses dossiers adorés.Bien sûr, tout le monde n'a pas envie de se lancer dans une opération d'introspection.Résultat, tout est gardé!».
Cela vous semble familier?Comme si les objets étaient des personnes proches, des amis sincères, qui nous tiennent compagnie.«Ces bordéliques-là nont pas eu dexemples, ils ne savent tout simplement ni ranger ni trier explique Laurence Einfalt.Elle était à la fois hyper fière delle et en même temps complètement angoissée par cet espace vierge, dépourvu dobjets.A lextrême, nous avons les personnes qui souffrent du syndrome de Diogène ou syllogomanie, qui est un véritable trouble du comportement et une vraie maladie, très handicapante.Sans les objets, on se sent seul et on en souffre!Marre d'être débordé par votre bazar?Il y a des tonnes darticles sur la façon de sorganiser, mais ils sont presque toujours écrits par des personnes déjà organisées.Pendant des années, je jetais cartes de visite et paperasserie comme ça sur mon bureau.




[L_RANDNUM-10-999]